Bilan 2014-2015

Fin fr session adapr 2015 003aFin fr session adapr 2015 007 

 L’heure est au bilan des activités de formations informatiques, mais aussi de photogénie, des ateliers mémoire, écriture et du yoga.

   La réunion, associant les adhérents formateurs et les stagiaires, s’est tenue à «  La Tonnelle » aux Angles le jeudi 16 avril dernier. Avant de laisser la parole aux formateurs et aux « élèves » ,   Daniel Roblin, Président de l’association, lance un appel pour que des relais soient pris par les « élèves » dans le partage des connaissances acquises en venant en soutien aux formateurs bénévoles. Ainsi va la vie associative…Il regrette l’attitude des quelques élèves qui se sont désengagés, sans la moindre explication au fil des formations, alors que des personnes intéressées étaient sur liste d’attente. Toute inscription vaut engagement. Les cours sont gratuits. Les formateurs  sont bénévoles. Ils donnent de leur temps dans la préparation et les cours…Les « élèves » présents ont souligné la qualité des formations et la forte implication des intervenants.

 Les différentes formations informatiques  offrent un panel trés complémentaire, permettant d'intégrer "l'univers" informatique dans son ensemble  allant de la connaissance de l'ordinateur à windows,  à l'organisation des fichiers, dossiers et sous dossiers avec Georges Berni et Guy Gespierre , pour ensuite apprendre à utiliser des logiciels bureautiques que ce soit Word avec Suzanne Bourdon, Excel et Power point avec Claire Mercier et le monde d'internet que fait découvrir Alain Nicolas.

 Les formateurs soulignent la nécéssité pour les stagiaires d'un travail personnel et de l'importance de l'assiduité pour que tout le monde progresse au même rythme.Ils remercient les personnes qui ont apporté leur soutien durant les cours : Jeanine, Colette, Annie...

Paroles d'une élève " Nous remercions Suzanne, Alain, Guy, Marie...et les autres qui nous ont aidés à passer cette année informatique dans une ambiance amicale, instructive et chaleureuse.Nous les remercions aussi pour leur patience, leurs façons de simplifier un travail parfois ardu, et de nous le communiquer avec beaucoup de gentillesse...Merci à tous qui donnez de votre temps et à maintenir cette ambiance agréable."

 Atelier Photogénie

 Cette activité conduite par Yvon Provost avec l'aide de Jacqueline Merindol etChristian Aiguesparses se décompose en deux temps : des cours et des sorties pour mettre en application : une visite au parc ornithologique aux Saintes Maries de la Mer a permis de  travailler plus particulièrement sur l'envol et le vol des oiseaux.Chaque année l'activité accueille de nouveaux stagiaires. Yvon regrette le manque d'assiduité de certains stagiaires qui nuit à l'apprentissage.

L'atelier mémoire 

  La "mémoire c'est la  recherche du temps perdu " dit , en conclusion, Albert Tytgat, qui anime l'atelier avec Anne Marie Berni. Mais laissons lui la parole sur " Mémoire et vieillissement"

 " Il n’est pas possible d’énumérer tous les facteurs affectant la mémoire, tant ils sont nombreux.

On peut toutefois noter les points suivants :

1-      L’attention  : En vieillissant nos capacités d’attention déclinent : Faire plusieurs choses en même temps est donc la probabilité d’une moindre mémorisation. A ce sujet « oublier » ses clés relève plus d’un problème d’attention que de mémoire.

2-      La perception : En vieillissant il arrive que l’on voit moins bien, que l’on entende moins bien…Souvent une information mal vue, mal entendue affecte la qualité de notre mémoire.

3-      La compréhension : Si nous n’avons pas bien compris une information, il se peut que cela affecte négativement la mémoire.

4-      L’affectivité : Quand je mémorise mal une information, je peux me poser la question : Est-ce que cette information m’intéresse vraiment ?

Avant donc d’accuser notre mémoire de tous les maux, il peut être intéressant de se poser les questions qui précèdent.

Il y a lieu d’être bienveillant et patient à l’égard de sa mémoire : Une attitude hostile à l’égard de ma mémoire affecte la qualité de ma mémorisation. De tous ces éléments on peut dire que nous mémorisons « corps et âme ».

5-       La mémoire c’est un peu « à la recherche du temps perdu » : le temps est définitivement perdu. Des gens que nous aimons ont disparu. Nous marchons moins vite. Nous courons moins vite . Nous sautons moins haut. Des rides apparaissent…Nous sommes mortels. C’est le côté tragique de la vie. C’est la nostalgie : « Avec le temps tout s’en va ».

Comment retrouver un peu de liberté face à cet effet délétère du temps, face à ce déterminisme devant lequel nous sommes impuissants ?

IL n’y a pas de solution avec un grand S . Mais la narration ou l’écriture de nos souvenirs nous permet de dépasser, de transcender le temps. Je suis toujours le petit garçon en vacances chez mes grands- parents, je suis toujours cette petite fille heureuse de ce cadeau de Noël…Une odeur de fleurs au printemps, une odeur de terre mouillée à l’automne, et c’est tout une partie de mon enfance qui revient vivante : « Le temps est retrouvé ».

Tout en étant mortels nous sentons et nous expérimentons que nous sommes éternels."

 Albert souligne la belle assiduité des participants (avec un petit s !). Eh oui, le masculin l'emporte, même s'il n'y avait qu'un homme sur les 24 participants (!) qui témoignent de la richesse des échanges, de l'osmose au sein de chacun des deux groupes. Pour reprendre la parole d'une adhérente " Une année extraordinaire" !

Le travail de la mémoire ne trouve t'il pas son prolongement dans l'atelier d'écriture.

 Animée par Denise Pillardeau avec la collaboration de Michèle Lalière, cet atelier est vécu comme une moment de partage, d'écoute, d'émotion parfois. Une consigne est donnée en début de séance, chacun écrit, puis lit son texte. Une écoute sans jugement permet, s'il y a lieu, de dépasser ses peurs, sa timidité, pour arriver en fin de session à une véritable richesse dans l'expression. "Pas de compétition...Le plaisir de venir ".

Il est prévu pour la rentrée prochaine de consacrer un mardi par mois à la poésie.

Travail intérieur que celui de la mémoire et de l'écriture, un autre travail sur soi celui de la pratique de    L'hâta yoga . Deux groupes, un seul homme ! Générosité, bienveillance, sérénité sont les maîtres mots de  Jocelyne Teyssier  qui anime cette activité, qui s'est développée nécessitant la création d'un deuxième groupe. Un travail sur des postures, l'apprentissage de la méditation pour aller vers un mieux-être.

Les stagiaires remercient les adhérents formateurs bénèvoles pour le temps consacrés aux activités, de leur capacité d'adaption et de la bonne ambiance dans les différents groupes.

      Comme toujours, la convivialité est au rendez-vous. Ce temps d’échange se termine autour d’un repas à « La Tonnelle ».

Fin fr session adapr 2015 006